Quelle agence propose un rachat de crédit pour demandeur d’emploi ?

Accueil Assurance Quelle agence propose un rachat de crédit pour demandeur d'emploi ?

Perdre son emploi fait partie des aléas de la vie professionnelle. En situation de crise ou bien à cause d’un accident de travail, vous pouvez vous retrouver au chômage du jour au lendemain. Et si vous avez un prêt, cela risque de vous empêcher d’honorer vos paiements mensuels. Quelles solutions s’offrent à vous ?

Être chômeur et gérer un rachat de crédit

Perdre son emploi est une expérience déstabilisante dont les répercussions représentent un problème majeur pour vos finances. C’est d’autant plus vrai si vous avez un crédit en cours de remboursement.

En effet, perdre son travail n’est en aucun cas une dispense d’honorer les remboursements mensuels de son emprunt bancaire. Or, pour les personnes au chômage, il y a toujours un risque de surendettement. Cette situation peut aller jusqu’au fichage à la Banque de France s’il y a un retard de paiement pendant plus de 2 mois consécutifs.

Quelles démarches entreprendre pour un rachat de crédit en tant que chercheur d’emploi ?

Réticences des organismes bancaires

Un rachat de crédit constitue le regroupement de plusieurs prêts auprès d’une institution bancaire qui peut être différente de la vôtre. Lorsque vous présentez un dossier de rachat de crédit à une banque en étant au chômage, votre demande risque d’être refusée. En effet, en cas de baisse ou d’absence de revenus, la banque sera réticente face à la validation du dossier.

Même si vous percevez une allocation chômage, sachez qu’elle n’est pas valide lorsqu’il s’agit de calculer le taux d’endettement. Ainsi, une banque donnera toujours la priorité à une personne aux revenus stables pour un éventuel rachat de crédit.

Obtenir un rachat de crédit en étant sans emploi : vos options

Il existe des situations spécifiques où une personne au chômage peut se voir attribuer un rachat de crédit.

Demander l’aide d’un co-emprunteur

En choisissant de présenter votre dossier de rachat de crédit avec un co-emprunteur, comme votre conjoint(e) par exemple, la banque étudiera la situation financière des deux demandeurs. Ainsi, vous aurez plus de chances de voir votre demande être acceptée. Grâce à cette solution, vous ferez des économies sur les intérêts.

Faire appel à une tierce personne

Vous pouvez demander à une connaissance de se porter caution. Dans cette perspective, il faut être conscient que c’est lui qui devra s’acquitter de la dette en cas de défaut de paiement.

Être dépanné par un particulier

Dans ce cas de figure, vous n’avez pas à passer par une banque. Il vous suffit de contacter un proche ou une personne de confiance. Cette option est à la fois facile et n’engage pas de frais.

À quelle porte frapper ?

Au moment de constituer votre dossier, assurez-vous qu’il contienne des justificatifs détaillés (votre ancienne situation professionnelle, vos recherches récentes, vos différentes ressources, etc.).

Aussi, il est impératif de présenter des garanties solides : une hypothèque, une caution, une assurance vie, un compte épargne, une cession sur salaire, etc. Celles-ci seront utiles en cas de défaut de paiement.

De même, il est judicieux de multiplier vos demandes pour maximiser vos chances. En plus de votre banque habituelle, n’hésitez pas à déposer vos dossiers dans d’autres établissements concurrents, chez les courtiers en rachat, ou encore à utiliser les plateformes de simulation en ligne.

Pourquoi souscrire à une assurance si vous êtes propriétaire non occupant d’un local commercial en location d’aprés la loi alur ?

Les raisons de souscrire une assurance sont multiples et variées. Si vous êtes propriétaires non occupant d’un local commercial, un contrat d’assurance s’avère très...