Quelles normes respecter pour installer un ascenseur handicapé ?

Accueil Vie pratique Quelles normes respecter pour installer un ascenseur handicapé ?

Lors de la conception d’espace en vue de la construction d’un immeuble, quelle que soit la nature de ce dernier, il est toujours important de s’assurer de faire de la place à tout le monde, et de prendre en compte le maximum de situations possibles, notamment en pensant aux personnes à la mobilité réduite, autrement dit aux handicapés.

L’aménagement d’espaces pour les personnes handicapées est une opération qui nécessite d’être réalisée dans le respect des normes qui lui sont attribuées, d’où l’intérêt de connaître ces dernières. Dans le cadre de l’article d’aujourd’hui, l’intérêt se portera sur les normes d’installation des ascenseurs pour handicapés.

Le concept d’ascenseur pour handicapé

Les personnes à mobilité réduite ne peuvent se permettre de monter les escaliers, mais c’est également le cas pour les ascenseurs de type normal, où elles n’ont souvent pas la possibilité d’atteindre les boutons servant à la manœuvre de ces derniers, et deviennent ainsi dépendantes de tierces personnes pour pouvoir les utiliser.

Pour cela, des ascenseurs spécialement conçus pour cette catégorie de personnes ont été pensés, et mis en œuvre sous des normes bien spécifiques. Tout d’abord, rappelons que lorsque l’on parle d’ascenseur pour handicapé, cela peut indiquer deux types d’appareils différents : le premier est une cabine qui a un objectif identique à l’ascenseur classique, à savoir faire monter où descendre les passagers à travers les étages d’un immeuble, et celui-ci se présente sous forme de cabine. Quant au second, il s’agit d’une sorte de fauteuil disposé au niveau des rampes d’escaliers, et n’a pour rôle que de faire monter  ou descendre la personne concernée d’un bout à l’autre des marches. Ces derniers sont le plus souvent utilisés au sein des domiciles des personnes handicapées, et ici, ce n’est pas le type d’appareil qui nous intéresse. Nous allons parler spécifiquement des ascenseurs pour handicapés au niveau des immeubles.

Quelles normes respecter pour les ascenseurs pour  handicapé ?

La question qui se pose à présent est celle de savoir quelles sont les normes que nous sommes tenus de respecter lors de l’installation d’un ou de plusieurs ascenseurs pour les personnes à mobilité limitée.

Voici, pour les personnes concernées, les règles que vous êtes tenus de respecter pour mener à bien une telle tâche :

  • Les dimensions de la cabine doivent être d’une longueur de 1m40 et d’une largeur de 1m10 au minimum, afin de permettre aux personnes en fauteuil roulant de disposer d’assez d’espace.
  • Afin que le fauteuil handicapé puisse entrer sans contrainte, la porte de l’ascenseur doit être large d’au moins 80 cm.
  • Les boutons de commande de l’ascenseur doivent être à la portée d’une personne assise, et donc ne pas dépasser les 1m30 de hauteur.
  • Entre le sol de la cabine et celui du palier, le différentiel ne doit pas varier de plus de 1 cm.

Vins d’honneur : comment bien les choisir ?

Un mariage est toujours un événement très important dans une vie. Et pour cause, en règle générale, on ne se marie qu’une fois. En...

Emballage kraft : pourquoi utiliser le papier kraft ?

Le papier kraft est une solution idéale aux problèmes d’emballages que vous pourriez avoir. Très léger et très résistant, il vous permettra d’emballer vos...

Calcul indemnité rupture conventionnelle : comment calculer les indemnités de rupture conventionnelle ?

La rupture conventionnelle existe pour protéger le salarié lorsqu'il quitte son poste ou arrête son travail chez une entreprise. Il s'agit d'indemnités qu'il reçoit...