Kératose pilaire : une disgracieuse maladie de la peau

0
2229

La kératose pilaire est une maladie de la peau loin d’être dangereuse. Très courante et totalement bénigne, elle se manifeste sous forme de petits boutons et une peau sèche et rugueuse. Au niveau des bras, la peau est granuleuse. Cela est dû à un problème de surproduction de kératine qui bouche les follicules pilaires et causant ainsi une sorte de bosse au-dessus dudit follicule. On peut la retrouver sous plusieurs formes.

Cette maladie est prépondérante chez les femmes et survient souvent durant l’enfance, elle atteint environ un cinquième d’enfants dans le monde. Elle est d’origine génétique et peut aussi se manifester en association avec d’autres maladies cutanées. La kératose pilaire n’est pas définitive, elle peut disparaître graduellement avec l’âge mais peut aussi persister chez certaines personnes.

Il y a des traitements médicamenteux pour combattre cette maladie, néanmoins, la chaleur et l’humidité de certains climats peuvent limiter son apparition.

1. Qu’est-ce que la kératose pilaire et comment se manifeste-t-elle ?

La kératose pilaire est une maladie où apparaissent plein de petits boutons disgracieux au niveau des bras ou le visage ; on retrouve aussi la kératose pilaire des jambes, où les boutons s’accumulent au niveau des fesses et des cuisses

Elles se manifestent souvent sous forme de chair de poule à cause de la formation de nombreuses bosses sur les follicules pilaires

Il existe plusieurs types de kératose pilaire :

  • La kératose pilaire rouge, simple, inflammatoire et s’accompagnant de rougeurs.
  • La kératose atrophiante, causant une raréfaction pilaire à cause des pores obstrués.
  • La kératose acquise, elle est causée par d’autres problèmes dermatologiques comme le psoriasis.

2. Quels sont les traitements de la kératose pilaire ?

Généralement, la kératose pilaire n’a pas besoin d’être traitée, sauf si elle devient gênante ou si c’est trop désagréable d’un point de vue esthétique pour la personne atteinte.

Il est à noter aussi que les traitements de la kératose pilaire sont symptomatiques et non pas définitifs. On peut en citer certains :

  • Il existe des traitements à base d’urée, d’acide salicylique ou d’acides de fruits.
  • Le peeling est appliqué pour les cas où la kératose pilaire trop inesthétique. C’est l’enlèvement chimique, grâce à des acides, de couches de peau.
  • La vitamine A qui aide au renouvellement des cellules et à la reconstruction de la peau. Elle est appliquée directement sur la peau.
  • L’acide lactique en crème ou en lotion afin de débloquer la kératine des follicules pilaires.

3. Les remèdes de grand-mère pour traiter la kératose pilaire

Beaucoup de personnes ne souhaitent pas attaquer leur peau plus qu’elle ne l’est avec des produits chimiques et leur préfèrent les remèdes de grand-mère qui sont souvent plus doux et non moins efficaces.

  • Mélanger de l’avoine à de l’eau tiède et s’y immerger.
  • Les bains de lait aussi sont efficaces.
  • L’huile d’olive est efficace pour de nombreuses choses, et elle est utilisée pour de nombreuses pathologies de la peau. Elle est très efficace pour la kératose pilaire.
  • Utiliser des savons spéciaux.
  • Gommage du corps avec une mixture faite avec du miel et du sucre.
  • Appliquer des huiles essentielles comme l’huile de noix de coco, de l’arbre à thé ou d’argousier.

4. Quels-sont les différents types de kératose ?

La kératose pilaire n’est que l’un des différents types de kératose. La kératose étant les bosses ou tubérosités que l’on retrouve sur la peau dont la kératine est l’un des constituants. La kératose est par définition, tout trouble de la peau accompagné d’une protubérance de la couche cornée.

Il existe plus d’une quinzaine de kératoses, dont les plus connues sont :

  • La kératose folliculaire, qui est une maladie commune et se trouve sous forme de nodules sur le ventre, les aisselles, le cou, le visage ou d’autres endroits encore. La kératose folliculaire peut empirer en kératose folliculaire inflammatoire.
  • La kératose palmaire et plantaire est d’origine génétique et se manifeste par une couche cornée des pieds et des mains épaissies. La formation de crevasse est parfois douloureuse.
  • La kératose pilaire simple ou xérodermie pilaire plus discrète, se manifeste surtout par des papules au niveau des follicules sur les bras et les cuisses.
  • La kératose séborrhéique qui n’est autre qu’une tumeur de la peau de forme bénigne, mais elles peuvent coexister avec d’autres tumeurs malignes. Il en existe différents types histologiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici