Quand et comment commencer la diversification alimentaire ?

0
103

L’alimentation d’un bébé n’est pas la même tout au long de son développement. Durant les premiers mois de sa vie, l’alimentation d’un bébé ne se réduit qu’au lait maternel. Mais à partir d’un certain stade, il faudra introduire de nouvelles choses dans son alimentation pour la diversifier. Cette diversification ne doit pas se faire au hasard et doit respecter un certain nombre de règles.

Ces règles visent principalement à faire de cette diversification un succès et, surtout, éviter au bébé d’éventuels problèmes de digestion.

Quand commencer la diversification alimentaire ?

Il est généralement admis que la diversification alimentaire des bébés doit se faire entre le 4ème et le 6ème mois. Pour avoir une idée du meilleur moment pour introduire de nouveaux aliments, il faut prendre en compte plusieurs critères :

  • le premier reste l’avis du pédiatre. Comme chaque enfant est unique, il est important de solliciter l’avis de son médecin traitant pour en savoir plus sur les aptitudes de son bébé. On peut remarquer des variations assez importantes d’un bébé à autre. C’est pour ça qu’il est important d’avoir l’avis d’un médecin ;

  • l’âge du bébé va être un facteur déterminant pour commencer la diversification. Il est plus recommandé de commencer la diversification entre le 4ème et le 6ème mois. C’est généralement à cette période-là que les bébés commencent à expérimenter et, surtout, n’ont pas encore la capacité de dire non ;

  • le développement physiologique du bébé est un bon indicateur que le lait maternel n’est plus suffisant. Un bébé qui est capable de rester assis sur un coussin, qui est capable de tenir sa tête ou encore qui porte beaucoup d’objet à sa bouche est en âge de consommer d’autres aliments que le lait.

Comment faire la diversification alimentaire ?

La diversification doit se faire étape par étape. Le bébé ne peut pas être capable de digérer tous les aliments à partir du 4ème mois, et c’est pour ça qu’il faut procéder à la diversification étape par étape. Pour avoir une idée sur les aliments qu’il faut introduire et comment organiser les repas, il faut télécharger un guide d’alimentation. On peut en trouver gratuitement sur internet. Ce sont des calendriers qui résument tout ce qu’il y a à savoir sur l’introduction des aliments aux bébés ainsi que les étapes à suivre pour le faire.

Par quoi faut-il commencer ?

Il faut savoir que le lait doit rester la base de l’alimentation du bébé, et ça, jusqu’au douzième mois. De préférence, il faut commencer par les légumes tendres et non fibreux, c’est-à-dire le blanc de poireau, les haricots verts, les carottes et les courgettes. Il faut privilégier la cuisson à la vapeur pour que les nutriments soient conservés, et ensuite les présenter sous forme de purées bien lisses. Un seul aliment doit être introduit à la fois. Une fois que le bébé a pris l’habitude de manger ces légumes seuls, on peut faire des purées en mélangeant ces différents légumes.

Deux semaines après l’introduction des légumes, on peut passer à celle des fruits. Pour qu’ils soient bien tolérés par les bébés, il est impératif que ces fruits soient mixés et cuits à la vapeur. Des fruits bien mûrs feront parfaitement l’affaire pour faire des compotes. Il faut veiller à ne pas ajouter de sucre à ces compotes. En ce qui concerne le choix des fruits, on peut se tourner vers des pommes, des poires, des bananes ou encore du coing et des abricots. Ces fruits sont non seulement assez sucrés, mais ils ont aussi un goût acidulé qui va fortement plaire au bébé. Comme pour les légumes, il ne faut introduire qu’un seul fruit à la fois. Quelques petites cuillères lors des repas suffiront pour que le bébé puisse s’habituer et apprécier le goût des fruits.

En ce qui concerne la viande, les œufs et le poisson, il faut attendre le 7ème mois pour les introduire. Introduire différents types de viandes et différents types de poissons va non seulement apporter une bonne dose de protéine au petit, mais ça va lui permettre de diversifier ses goûts. Les viandes et le poisson doivent être servis mixés et sans sel ajouté.

En ce qui concerne les œufs, il faut les servir dur et ne donner qu’une portion de 10g par jour au bébé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici